Revue d’idées et d’opinion

 
Pour me rapprocher 
de tous les autres, 
la distance 
qui me sépare de moi-même.

 
 






 


 

 

numéro 12 - 13 

Mille plumes
par Noëlle Combet

Oiseaux bleu-noir, les notes,

à tire d’aile,

couvrent les ciels d’orage

de mille plumes ;

puis pleuvent,

pétales blanc-grisé,

sur la terre, à mes pieds,

voilent d’un rideau bleu

la plongée des regards,

coulent, rouge fluvial,

à décanter les clameurs et les luths,

nos douleurs d’importance,

nos souffrances tendues

vers le plaisir de vivre,

la gravité rieuse à la croisée des gestes

qui se sont esquivés.

Des mots entremêlés,

se déchirent, se taisent,

jouent à perdre-trouver,

d’encre lactée, la nuit.


© Copyright Temps marranes

Toute reproduction des articles 
ou extraits parus dans le site 
de Temps marranes 
à des fins professionnelles 
est interdite 
sans l’autorisation 
de Temps marranes